J² Jeunesse en Jésus
Accueil du site  Méditations et Enseignements  Méditations rapides
Agenda
<<  Avril 2014  >>
LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement prévu ce mois-ci
Sur le Web
alliance biblique française
Site de ressources bibliques française
Top Chrétien
portail interconfessionnel (fr)
Connaître Dieu
Site parcours interactif pour découvrir Dieu (fr)
Journal Chrétien
site chrétien généraliste (fr)
Enseigne moi
site d’enseignements bibliques (fr)
ET VOUS, QUI DITES VOUS QUE « JE SUIS » ?

Par Délali Attiopou

Matthieu 16 : 13-20

Cette scène pourrait parfaitement se repasser aujourd’hui. Jésus qui nous demande à nous, ses disciples : « qui-suis-je au dire des hommes ? »

Imaginons-nous un instant avec nos frères et sœurs, en tant que disciples autour du maître qui nous pose cette question : « Qui suis-je au dire des hommes ? ». Je pense que la réponse ne varierait pas beaucoup de celles faites par les disciples à l’époque ; très variée chacun y allant de ce qu’il a entendu dire à son sujet de part et d’autre.

De nos jours, le nom de JESUS fait autant parler de lui qu’il y a 2000 ans, si ce n’est plus.

Chacun y va de sa théorie, de sa philosophie voire même de sa théologie ou de sa religion.

Je me souviens m’être souvent posé la question de savoir ce qui a motivé la question du Seigneur : Avait-il vraiment besoin de savoir qu’elle était sa cote de popularité ou quelles étaient les dernières rumeurs qui courraient à son sujet ? Lui qui est sait tout sur tous et qui sonde les pensées intimes de chaque cœur ? Je ne le pense pas, et vous non plus n’est ce pas ?

Et si par cette question, le Seigneur, cherchait plutôt à révéler quelque chose à ses disciples, à sa future église ? Remarquez qu’il n’a pas particulièrement réagi à l’énoncé des différentes théories humaines concernant sa véritable nature, Comme si pour lui cela n’était pas réellement important, et QUE CELA NE DEVRAIT PAS L’ETRE POUR NOUS NON PLUS !

Par contre la deuxième question était pour lui cruciale ainsi que la réponse qui serait faite par les disciples. « Et vous, leur dit-il, qui dites vous que JE SUIS ? » A cette question, il n’y avait, et il n’y a toujours qu’une réponse possible ; une seule vérité sur la nature même de JESUS : notez que l’accent a été mis sur JE et non plus « Le fils de l’homme ». Comme pour nous dire que la nature même de qui Il est, est bien différente de ce que nos sens physiques et nos raisonnements intellectuels peuvent percevoir.

« TU ES LE CHRIST, LE FILS DU DIEU VIVANT ».

Cette seule réponse, cette seule certitude, cette seule révélation a changé le statut de SIMON en PIERRE. Il est devenu participant de son Eglise, pas d’une religion, pas d’une théorie mais de la seule Eglise dont Jésus a parlé dans les Evangiles, LA SIENNE. Celle à qui il a donné son autorité. Celle pour laquelle il est mort sur la croix, et celle pour laquelle il reviendra !

Mais me direz-vous, « il y a tellement d’Eglise et de religion aujourd’hui que comment saurons-nous qu’il s’agit de SON EGLISE ? »

La réponse est pourtant, simple : « QUI DIT-ELLE QUE JE SUIS ? » Nous sommes tous à la recherche d’une vérité, mais la vérité ne se trouve pas dans une religion, ni dans des pratiques, encore moins dans des discussions vaines sur les différentes interprétations à donner à la parole de DIEU !

La vérité se trouve dans une seule réponse à une seule question :

QUI EST JESUS POUR VOUS ? COMMENT LE CONNAISSEZ-VOUS ?

Ce que les hommes, vous diront de lui, ne sera jamais suffisant. Entendre parler de lui, lire des livres à son sujet, écouter des prédications, assister à des croisades etc. ne sera pas suffisant.

Tous ceux qui polémiquaient et discutaient sur la personne de Jésus l’avaient vu à l’œuvre. Ils avaient assisté aux miracles qu’il avait fait, écouté ses sermons, pour certains, mangé et discuté avec lui. Ils n’arrivaient cependant pas à trancher entre le fait qu’il soit Elie, Jean-Baptiste, Jérémie ou un autre prophète (Matthieu 16 : 14), et ils étaient tous dans le faux car….

Ils n’avaient pas eu une révélation de sa véritable nature.

Dieu est Esprit, « JE SUIS » est Esprit. Ça veut dire que la chair et le sang, autrement dit les sens physiques ou une approche intellectuelle, ne nous permettront pas de savoir qui Il EST.

Dieu se révèle à l’Esprit par l’intermédiaire d’un cœur bien disposé, d’un cœur qui cherche à le connaitre de façon personnelle et intime ; d’un cœur qui ne se lasse jamais de vouloir découvrir des facettes de sa personnalité et des choses le concernant.

Un cœur qui dit : « Peu importe ce que les gens disent ou pensent de toi, Moi je sais que tu es CHRIST LE FILS DU DIEU VIVANT ! Je sais qu’à ton sujet il ne peut y avoir plusieurs théories mais qu’une SEULE VERITE, je sais que TU ES LE SEUL CHEMIN QUI ME CONDUIRA A CETTE VERITE » Je prie pour que ce soit la disposition de chaque disciple, car c’est ce qui fera de nous des chrétiens victorieux, des membres de L’EGLISE DE JESUS, celle que lui même a revêtu de son autorité, celle à qui il a dit :

« Je te donnerai les clés du royaume des cieux : Ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la Terre sera délié dans les cieux. » (Matthieu 16 : 19).

Dieu cherche à se révéler à chacun de nous de façon intime et personnelle. Son souhait n’est pas que nous nous contentions d’entendre parler de lui. IL veut aussi pouvoir lui-même nous dire Qui il est. De là viendront nos révélations les plus profondes, celles qui nous transformeront, qui édifieront notre foi, qui nous feront passer de l’instabilité et de la faiblesse d’un SIMON à la solidité d’un PIERRE.

Que Dieu Vous Bénisse !

 

Répondre à cet article